Maison centrale : Charles Wright promet d’organiser des journées culturelles pour les détenus

Maison centrale : Charles Wright promet d’organiser des journées culturelles pour les détenus
Spread the love

Livré aux critiques après l’organisation d’un tournoi à la maison centrale, le ministre de la justice Alphonse Charles Wright n’a pas manqué de réagir avec une sortie très caustique.

D’après le patron de la justice, cette démarche n’a rien de politique où des réconciliations. Plus loin, il affirme qu’ils ‘( Toumba et Dadis Ndlr ) ont des dossiers pendants a la justice.

« Lorsqu’on part plus loin pour dire il y a les victimes du massacre du 28 septembre, on veut déplacer les choses dans leur contexte. Je veux que les gens comprennent que cela n’a rien à voir avec un prétendu quelconque initiative d’aller vers une réconciliation alors que le dossier est pendant devant les juridictions », a-t-il rappelé.

Se félicitant de cet acquis, l’organisation du procès des massacres du 28 septembre, le locataire de la justice précise que la maison centrale n’est pas un mouroir.

« La maison centrale n’est pas un mouroir. Les détenus qui y sont ne sont pas privés de leurs droits, on ne peut pas les priver qu’ils organisent, d’ailleurs maintenant c’est le département qui va organiser, je vais organiser désormais une activité culturelle pour eux. Quelle que soit l’activité culturelle s’ils en souhaitent, ils en ont le plein droit. Ce ne sont pas des renégats ou des damnées de la terre, qu’on peut priver de leur liberté », a-t-il conclu.

Comments

No comments yet. Why don’t you start the discussion?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *