La France arrête les ventes d’iPhone 12 en raison des niveaux de radiations

La France arrête les ventes d’iPhone 12 en raison des niveaux de radiations
Spread the love

La France a ordonné à Apple de cesser de vendre l’iPhone 12 car il émet trop de rayonnements électromagnétiques.

Mardi, l’organisme de surveillance français qui régit les fréquences radio a également demandé au géant de la technologie de réparer les téléphones existants.

L’ANFR a informé Apple que si elle ne parvient pas à résoudre le problème via une mise à jour logicielle, elle devra rappeler tous les iPhone 12 jamais vendus dans le pays.

Mais l’Organisation mondiale de la santé a déjà cherché à apaiser les craintes concernant les radiations émises par les téléphones portables.

Il indique sur son site Internet qu’il n’existe aucune preuve permettant de conclure que l’exposition à des champs électromagnétiques de faible intensité est nocive pour les humains.

L’iPhone 12 est sorti pour la première fois en septembre 2020 et est toujours vendu dans le monde entier.

Apple a déclaré à la BBC qu’il contestait l’examen de l’ANFR et a déclaré avoir fourni au régulateur des résultats de laboratoire du géant de la technologie lui-même et de tiers qui montrent que l’appareil est conforme à toutes les règles pertinentes.

Il a indiqué que l’iPhone 12 était reconnu comme étant conforme aux réglementations mondiales sur les niveaux de rayonnement.

Le ministre français du Numérique, Jean-Noël Barrot, a déclaré au journal français Le Parisien que cette décision était due à des niveaux de rayonnement supérieurs au seuil acceptable, selon Reuters .

Il a déclaré que l’ANFR avait constaté que le taux d’absorption spécifique (DAS) de l’iPhone 12 était supérieur à ce qui est légalement autorisé.

« Apple devrait répondre dans un délai de deux semaines », a-t-il déclaré.

« S’ils n’y parviennent pas, je suis prêt à ordonner le rappel de tous les iPhone 12 en circulation. La règle est la même pour tout le monde, y compris les géants du numérique. »

La France partagera ses conclusions avec d’autres régulateurs du bloc commercial – ce qui, selon Barrot, pourrait entraîner « un effet boule de neige ».

L’ANFR exige que le DAS des appareils soit vérifié par rapport à deux manières différentes d’utiliser un téléphone.

Il y a d’abord un contrôle de membre, lorsqu’un téléphone est en contact étroit avec le corps d’une personne, par exemple lorsqu’il est tenu ou placé dans la poche d’un pantalon. La limite DAS pour cela est de quatre watts par kilogramme.

Le régulateur a déclaré que le DAS « membre » de l’appareil était de 5,74 watts par kilogramme, soit un chiffre supérieur à la limite.

Il existe également une vérification lorsqu’un téléphone est légèrement plus éloigné, par exemple lorsqu’il se trouve dans la poche d’un sac ou d’une veste, mais la mesure SAR de l’iPhone 12 est inférieure à ce seuil.

La nouvelle est tombée pour la première fois mardi en France – le jour même où Apple a dévoilé son nouvel iPhone 15.

Le nouveau téléphone est le premier depuis 2012 à disposer d’un port de chargement alternatif, et Apple annonce qu’il vendra un adaptateur afin que les utilisateurs puissent utiliser leurs câbles existants.

Cela survient alors que le ministère chinois des Affaires étrangères a réfuté les informations des médias selon lesquelles les agences gouvernementales auraient demandé à leur personnel de cesser d’utiliser les iPhones.

Il a déclaré que la Chine n’avait publié aucune loi, réglementation ou politique bloquant l’utilisation des produits Apple.

Comments

No comments yet. Why don’t you start the discussion?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *